Portrait de stagiaires: Perrine Delhaye

photo perrine recadréePerrine Delhaye, 29 ans, de Mons. .

Master en Architecture.

Pourquoi as-tu souhaité suivre la formation d’éco-conseiller à l’Institut Eco-Conseil ?

J’étais préoccupée et sensible à l’impact que l’architecture peut avoir sur notre environnement. Après une prise de conscience personnelle et une remise en question professionnelle, j’ai souhaité m’inscrire à cette formation. Mélangeant théorie, travaux de groupe et stage, cette formation me semblait idéale d’un point de vue méthodes de travail. Ce cursus est une véritable expérience de vie et c’est dorénavant avec un autre regard que j’aborde mon avenir professionnel (notamment grâce aux cours de communication dispensés par l’équipe pédagogique de l’Institut). Le plus de cette formation ? Le réseau de l’IEC, les nombreux intervenants très qualifiés dans leurs domaines (et très accessibles), et désireux de nous transmettre leurs connaissances et expériences.

 

Perrine est actuellement en stage à la Direction Générale des Enseignements du Hainaut, au sein de la cellule de coordination du projet Proxial.

Pourquoi as-tu choisi de réaliser ton stage au sein de cette structure et quelle y est ta mission en tant que stagiaire éco-conseillère ?

La partie théorique de la formation comprend un module sur l ’Education relative à l’Environnement, au cours duquel j’ai rencontré Mr Jean-Michel Lex. Il est coordinateur environnement à l’Institut Robert Schuman à Eupen et  nous a présenté les pratiques d’éducation au Développement Durable qu’il met en place au sein de son établissement. C’est par son intermédiaire, et de fil en aiguille, que j’ai pris connaissance du projet Proxial mené par la Province de Hainaut. Proxial pour producteurs, Province, proximité et alimentation. Ce projet s’inscrit dans un processus qui a pour volonté d’installer progressivement une alimentation durable au sein des établissements scolaires de la Province de Hainaut. Fruit d’une collaboration entre différentes institutions provinciales, ce projet permet à l’alimentation durable de rayonner, pour l’instant, dans une partie des écoles provinciales du Hainaut. J’ai décidé de me lancer dans l’aventure car j’étais intéressée par le fait d’agir dans une institution scolaire. En effet, une école est un consommateur collectif, un lieu éducatif et de sensibilisation et de plus, l’ado à un pouvoir d’achat important dans la famille. Je souhaitais aussi profiter de mon stage, pour sortir de ma zone de confort et me diriger vers un domaine dans lequel j’ai encore beaucoup à apprendre !

Concrètement, comment t’y prends-tu pour réaliser les missions qui te sont confiées ?

L’objectif du stage est de mettre en place des actions pour promouvoir le projet Proxial, et sensibiliser à l’alimentation durable. Afin de prendre plus d’assurance, je rencontre des acteurs de l’alimentation durable, je participe également à des conférences et des lancements de projets sur le sujet. Mon maitre de stage m’a confié comme mission d’accompagner le passage à la production biologique de la section horticole de l’Athénée Provincial Jean d’Avesnes de Mons. Des actions bien précises m’ont été demandées par l’école, comme par exemple, réfléchir à des alternatives pour le conditionnement des fruits et des légumes, sensibiliser les élèves à l’agriculture biologique en organisant des rencontres avec des acteurs clés…Dans le cadre de cette première mission, j’ai proposé à l’école de créer un groupe-actions. Concrètement ? J’ai impliqué une classe et des professeurs dans ma mission, en leur proposant un brainstorming et en mettant ainsi en avant « la participation citoyenne ». En tant que (future) éco-conseillère, je ne concevais pas d’avancer sans connaître leurs besoins et leurs attentes ! Le thème du brainstorming était : quelles actions mettre en place pour promouvoir le passage à la production biologique ? Les langues se sont déliées (merci l’intelligence collective !) et une dynamique à émergé. Nous allons maintenant constituer un groupe-actions et mettre en place certaines actions qui sont ressorties du brainstorming !

Les stagiaires éco-conseillers expérimentent généralement très vite le réseautage durant leur formation et particulièrement leur stage. Souhaites-tu profiter de l’occasion pour solliciter un petit coup de pouce dans le cadre de ton stage ?

Tout d’abord, toute aide est la bienvenue pour me former davantage à l’animation de groupes. Ensuite, pour ma deuxième mission qui consiste à sensibiliser à l’alimentation durable, via un jeu intergénérationnel sur l’alimentation d’hier et d’aujourd’hui qui a été créé par une école, je suis très intéressée de rentrer en contact avec des personnes travaillant dans des maisons de repos.

Pour contacter Perrine : delhayeperrine@gmail.com

L’institut Eco-Conseil est soutenu par la Région Wallonne, le Forem et la Région de Bruxelles-Capitale

Logos subsidiants

Scroll to top